Special Interview :)

Publié le 7 Février 2013

 

 

  Janvier a été un mois de repos : je n'ai rien coupé, rien cousu, rien bidouillé, rien bijouté ...

Enfin presque rien... le temps de prendre des photos et je vous montre....


En attendant :  

Chose promise chose due, voici le questionnaire -interview que j'avais rempli pour DAWANDA lorsque j'y ai créé ma petite boutique en ligne

Le but était de se présenter tout simplement, de réfléchir à  pourquoi et comment j'avais envie de faire partie de la famille DAWANDA !

 

dawanda.jpg

 

 

Quel est votre nom de créateur/créatrice et quelle est l’origine de ce nom ?

 

Carte-de-visite-novembre-2012-pour-vista-print.jpg

 

« Le Pays des 36000 Volontés » est le titre d’un livre dont un extrait figurait dans mon livre de lecture de CP…

J’adorais cette histoire d’arbre magique dont  le gardien  Mr Honteuzékonfu était un beau corbeau noir….


Pouvez-vous nous raconter votre première expérience du DIY ?


Très très tôt, aux côtés de ma grand-mère couturière qui travaillait à un manteau de tweed, j’en ai confectionné un pour ma poupée avec les chutes qui tombaient au sol…heureusement qu’elle ne pouvait pas gigoter parce que tout tenait avec des aiguilles (quelques unes plantées directement dans le plastique mou de son petit corps dodu... et accessoirement, dans mes doigts !!!)


Avez-vous suivi une formation en rapport avec la création (formation universitaire, professionnelle, cours du soir…) ?


Non, absolument pas, j’ai étudié les langues étrangères et le commerce international… je n’ai fait qu’avancer à force de conseils de couturières avisées, de trucs et astuces glanés en cours de routes, de  bidouillages franchement ratés en petites victoires savourées…et surtout de plaisir !


La création est-elle votre activité principale, votre passion, un hobby ?

C’est mon 2ème boulot…indispensable à mon équilibre !


Quel genre d’articles créez-vous ?


De tout !! Sans prétention autre que de matérialiser les idées qui bouillonnent à tout instant (des fois c’est fatiguant ! )

Principalement des accessoires : sacs, pochettes, trousses, barrettes, bijoux, mais aussi des éléments de déco pour la maison :  cadres, portes bijoux, coussins….


Qu’est-ce qui caractérise vos créations, votre univers ?


C’est très difficile de se décrire objectivement…

Le côté un peu rétro parfois ? La liberté surtout je crois,  le fait que j’aime que le « truc » qui sort de quelques minutes (ou de longues heures ) de cogitation soit vraiment à mon goût,  quitte à ne pas être « dans le coup ».

Et puis, mes proches le diront, je suis incapable de suivre une recette de cuisine, ou un tuto quelconque sans changer un truc, mettre mon grain de sel, allonger, raccourcir, changer d’ingrédient, de parfum…pas toujours réussi, mais ça me ressemble …  j’aime bien que les choses soient arrangées à « ma sauce ».


Quels sont vos matériaux de prédilection ?


Sans hésitation : le textile : rubans, galons, dentelles,  tissus !! j’adore le choisir, le toucher, et le couper surtout : c’est risquer de gâcher mais c’est plus fort que moi, je mesure rarement, je me fie au droit fil et je peste contre les tissages de mauvaise qualité qui virent  sur le côté !

Je garde parfois un coupon des années avant de trouver comment l’utiliser !

Evidemment il faut de la place !


Quelles sont vos sources d’inspiration ?


Il faut être honnête : on s’inspire tous des autres ….c’est juste ça l’histoire toute entière de la mode… Souvent, j’invente  en pensant à une personne croisée dans la rue, qui a attiré mon regard pour une raison quelconque, une allure particulière, une façon de porter un sac… Ou un décor vu dans un film, une lampe, un rideau …et hop l’imagination s’emballe…ce qui fait que je peux très bien passer du coq à l’âne (ou du petit bijou de sac au gros bahut relooké !)


Y-a-t’il des blogs, sites, magazines ou livres en rapport avec la création qui vous inspirent, vous donnent des idées ?


Oui, bien sûr mais pas forcement en rapport avec la création. J’aime les magazines qui donnent des idées,  et ceux qui montrent des techniques nouvelles, mais le risque est de faire le même truc que tout le monde au même moment ...

Une simple pub, parfois, une jolie carte postale, un vieux bouquin…j’ai aussi remarqué que les blogs de recettes de cuisine sont souvent joliment décorés, et ça me donne des idées d’associations de couleurs…je ne connais la « blogsphère » que depuis peu…mais on ressent le plaisir des gens …et ça aussi c’est une source d’inspiration !

 

Quelle est pour vous la signification du Do it yourself : l’envie de faire quelque chose de vos mains, d’apprendre de nouvelles choses, de s’inscrire dans une communauté, de promouvoir un autre mode de consommation… ?


Et bien justement j’aime beaucoup ce terme (fais-le toi-même !), bien plus que « création » qui effraie un peu,  en vérité,  non ?

Le Do It Yourself a quelque chose d’encourageant, d’humain et d’accessible à tous, c’est la notion de « chacun  sa chance » qui me plait, l’idée de rejoindre une  population de personnes avec qui j’ai des points communs et pourtant tant de différences…découvrir leurs envies, leurs moyens d’expression, l’objet que fera naître chez les uns et les autres un simple mot (c’est le principe des « shoots » que nous échangions au sein de la communauté des « créadépendantes » - à lire dans les articles de mon blog, à voir dans l’album qui les montre )


Quelle a été votre réalisation dont vous avez été le/la plus fièr(e) ?


Franchement, je ne sais pas ….peut être cet adorable Bloomer, …avec un tissu ancien déniché dans l’atelier de ma grand-mère couturière, mon fils était à croquer dedans, j’avais l’impression d’avoir donné une seconde vie à une simple chute de tissu….de continuer une histoire…


Quels sont selon vous les liens entre Internet et le DIY ?


Internet est une formidable bibliothèque vivante, remplie de patrons de coutures, de shémas, de tutos, une mine de conseils, un fabuleux espace de rencontre, d’échanges,  une boutique ouverte jour et nuit quand le démon de la création vous prend à 23h30 ! et la possibilité infinie de toucher des personnes très différentes quand on veut proposer ses articles à la vente !


Le DIY vous permet-il de faire des rencontres, virtuelles ou réelles ?


Oui, bien sûr, je ne pensais pas pouvoir communiquer si bien avec des personnes que je n’avais jamais rencontrées… certains rdv sont dèjà pris pour de futures vacances, alors… de l’humain avant tout !!


Que vous apporte l’échange avec d’autres créateurs ?


La joie de se sentir comprise dans des aspects de cette « envie de faire » parfois déroutants pour ceux qui ne la partagent pas ;

l’aide précieuse quand on bute sur une difficulté ou qu’une technique qu’on ne maitrise pas bien nous rend chèvre ;

...des tas de trucs en fait, le fait de partager, d’échanger, tout simplement !

 


 

Rédigé par Le Pays des 36000 Volontés

Publié dans #Le Blog

Commenter cet article

Maya 10/02/2013 21:42

wahouuu belle interview, contente d'en apprendre un pzu + sur toi :)

Le Pays des 36000 Volontés 11/02/2013 08:57



Coucou Maya ! exercice un peu difficile, se dévoiler ! Mais au travers de l'interview, c'est ludique et sans prétention, juste pour le plaisir d'écrire, j'adore ça aussi !



zaza 10/02/2013 21:22

voilà un article qui nous permet de te découvrir...beaucoup de réponses que je pourrai approuver des deux mains! une rencontre peut-être un jour....

Le Pays des 36000 Volontés 11/02/2013 08:55



Salut Zaza!! Des points communs ?? je n'en doutais pas !! nos univers se ressemblent souvent, nos idées se rejoignent ! Sait-on jamais, nous pourrions nous nous croiser un jour !! Bonne
journée 



Melle Mimi 07/02/2013 19:23

Super cette interview!ça nous permet de mieux connaitre et de découvrir ton parcours!!:-)Bisous

Le Pays des 36000 Volontés 07/02/2013 22:34



salut melle Mimi, j'espère que ce n'étais pas trop long !!!! mais merci de m'avoir lue, et d'avoir réagi !! bonne soirée, bizz



LAS NINAS 07/02/2013 19:16

Coucou ! Super cet interview qui me fait te découvrir un peu plus.
Le même point commun pour le premier DIY avec nos grand mères respectives.
De mon côté c'est elle qui m'a appris des tas de choses comme la couture et le crochet.
A bientôt !

Le Pays des 36000 Volontés 07/02/2013 22:33



Merci Las Ninas !!! Ah, ces grands-mères couturières, quel bonheur !! La mienne, que je n'ai pas assez cotoyé à mon goùt, avait carrément monté son affaire ! et elle habillait les belles dames et
le beaux messieurs de la ville  !!! Elle était culottière !! ce qui était encore une autre paires de manches (enfin de jambes :) Une femme de caractère !! j'espère que nous saurons aussi
transmettre tout ça... en tout cas, le crochet, elle m'a montré des dizaines de fois quand j'étais petite, mais à part de la chainette au km, je ne sais pas faire grand chose.... !! Merci en tout
cas, de m'avoir lue, et à bientôt !



cerise sur le pinceau 07/02/2013 18:17

whaou géniale ton interview!!!! je suis carrement fan de tes réponses et je me reconnais dans ton parcours notamment la grand mère, les tissus à toucher absolument et gardés pendant des années et
les études qui n'ont rien à voir!!! Pour le nom je savais pas et c'est une super idée!!! j'adore!!!

Le Pays des 36000 Volontés 07/02/2013 22:29



Coucou Cerise ! merci de ton enthousiasme, comme toujours !!!!  c'était un exercice qui fait  se dévoiler un peu, mais j'avais envie de partager ...bon , c'était peut-être un peu long,
mais j'ai bien aimé écrire...j'ai toujours aimé écrire !!! et j'ai bien fait puisque ça à l'air de raviver de bons souvenirs !!! bonne soirée, à bientôt !!